Tom Christopher

Tom Christopher est né à Hollywood, en 1952. Après avoir reçu le BFA du Art Center College à Pasadena, il travaille pour la presse (People, Fortune, Wall Street Journal), le cinéma, pour Disney, la télévision (NBC Studios, CBS Network News) et dans la bande dessinée. En 1979, il reçoit la Gold Medal for Creative Design. En 1981, il s’installe à New York et commence à peindre la ville. A partir de 1984, il exécute de nombreuses commandes (Olympic Games, Los Angeles ; Floating I-Beam, Long Island ; NewsCorp, Rockefeller Center ; The Roseland Mural (9 x 70 m), Times Square). Dès 1998, ses tableaux sont exposés au Museum of the City of New York, au Pelham Art Center, au Times Square Information Center, au Conde Nast Building (2008), ou encore au Butler Institute for American Art (2012). Ses tableaux sont conservés dans de nombreuses et prestigieuses collections, tant publiques (The Office of the Mayor, New York ; The White House, Washington D.C…) que privées (Time Warner, Inc., USA ; Rupert Murdoch Inc., USA ; Fondation Colas, Paris ; M. Jean-Louis David, Suisse ; M. Rudolph Giuliani, USA ; M. et Mme Barilla…).

Dès son arrivée en 1981, le Californien est séduit par la Grosse Pomme qu’il n’a de cesse de peindre avec exaltation, du bout de son pinceau frénétique. Plus que la ville, c’est l’énergie qui s’en dégage que l’artiste se donne pour mission de retranscrire sur la toile, à travers des œuvres aux coloris éclatants. Le jaune iconique d’un taxi, la silhouette mouvante d’un passant, les affiches écarlates ou la course folle d’un vélo se bousculent au sein de l’univers dynamique du peintre.

Profondément imprégné par les grandes figures historiques de la scène artistique new-yorkaise, le style de Christopher fait écho au geste expressionniste d’un Pollock ou à la fougue d’un Basquiat dont il revendique l’héritage.
Bien que le dessin, pratiqué quotidiennement sur le motif, soit l’acte primesautier de son travail, la peinture de Tom Christopher existe par la couleur.
« C’est plus qu’une histoire d’amour, une véritable passion qu’il célèbre par la couleur : elle explose, elle enrage, elle brûle parfois ces buildings fièrement dressés tant elle est intense, oscillant entre l’énergie du pop art et l’outrance du fauvisme. Elle renforce le mouvement et l’ébullition de la ville. […] Il n’est pas question de dresser un portrait fidèle de Manhattan, mais de transmettre une émotion exacerbée. On ressent les gestes de Tom Christopher sur la toile, cette énergie, cette puissance et cette urgence à peindre. […] Mais cette couleur n’est pas sage, elle rugit et Christopher la fait danser sur un air de jazz tant cette peinture est définitivement musicale. »

Sélection d'œuvres

  • I’m Enjoying One Of The Greatest Books In The World And I Don’t Have To Read A Single Word

  • Flowers Bloomed Wildly On Broadway

  • Tour Bus Sales Men In Times Square

  • City On Wheels

Expositions

Presse

Publications

  • Tom CHRISTOPHER

  • Stay Art Home

  • Tom Christopher

  • Tom Christopher : Something About New York City

  • Tom Christopher

PDF